Pistes de réformes à la Maternelle

Publié le par Patrice Huiban

Favoriser la scolarisation d’un maximum d’enfants avec l’enseignement de choses simples : sociabilité, maîtrise du geste, organisation spacio-temporelle, usage de différents outils dont la bonne tenue d’un crayon. Cette scolarisation plus générale voire plus précoce lorsque cela est possible (2 ans et demi) aurait le double avantage d’initier l’apprentissage de la vie en commun tout en constituant un facteur démographique positif en permettant aux parents de concilier plus facilement éducation des enfants et travail (surtout en région parisienne où les modes de garde sont insuffisamment développés).

 

Commenter cet article

vieille dame 19/03/2007 13:02

je me demande si le retour à la scolarisation précoce est une bonne chose. Ou alors, il faut favoriser une prise en charge des petits avec une crèche inclue dans l'école maternelle, permettant un mi-temps de scolarisation. Un gosse de 2ans 1/2 a besoin de la sieste. Un des facteurs d'instabilité des enfants contemporains est pour moi très certainement lié au manque de sommeil (temps d'intégration indispensable) et au manque de temps de "révasserie", moment où un enfant réfléchit par lui-même, et au manque de respect de ses rythmes propres trop vite "socialisés".